Rallye RACC WRC de Catalogne 2012

C’est la deuxième année que je pars avec quelques amis pendant trois jours sur les routes du Rallye WRC de Catalogne. L’année dernière était un repérage. L’occasion de se rendre compte des distances séparant chaque spéciales et les différentes spéciales de la ville de base, Salou. On sait désormais qu’il faut bien sélectionner la spéciale sur laquelle on veut se rendre et essayer de repérer à l’avance les meilleurs spots.

Notre stratégie de base pour passer la journée sur une spéciale, repérer un premier spot proche d’une route d’accès pour le passage du matin et une fois toutes les voitures passées, marcher sur la route pour trouver un nouvel emplacement pour le passage de l’après-midi (bonnes chaussures recommandées…).

Je n’ai pas pris de photos sur la première spéciale à laquelle nous avons assistés sous un déluge de pluie. Mais le spectacle était beau puisque c’était une spéciale sur terre… Il y a eu ce soir là une spéciale nocturne dans les rues de Salou. Beaucoup de monde et pas très intéressant, les voitures étant un peu au ralentis dans un tracé exigu.

Le lendemain matin on s’est rendu sur la célèbre épingle d’El Molar. Très spectaculaire mais, malheureusement, à moins d’arriver très tôt ou d’être accrédité, difficile de trouver un bon emplacement.

La difficulté du point de vue photo c’est que la catégorie WRC passe en premier, et comme ce n’est pas un circuit, on n’a pas le droit à l’erreur. Pas le temps de peaufiner les réglages pour avoir de belles photos des meilleurs, une fois passés on ne les revoit plus avant la prochaine spéciale…

A noter que cette année était la dernière en WRC pour Sébastien Loeb…

Aperçu vidéo de l’épingle d’El Molar :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *